Zoom sur le blended learning : un apprentissage mixte

Les méthodes d’apprentissage se réinventent constamment dans les entreprises qui doivent assurer une formation continue qualifiante à leurs employés. La nouvelle tendance en la matière est le « blended learning » (apprentissage mixte). Il s’agit d’une forme ingénieuse d’apprentissage qui associe l’e-learning et la formation en présentiel. Quelles sont les étapes essentielles pour mettre en place une formation blended learning ? Quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de formation pour les acteurs de l’entreprise ?

Le blended learning : de quoi s’agit-il concrètement ?

Ce mode d’apprentissage associe l’approche présentielle à des cours à distance. La première approche implique des échanges entre le formateur et les apprenants sur un thème de formation donné et dans un lieu bien défini. Le formateur est le maître de séance qui transmet les connaissances nécessaires aux salariés, tout en les guidant du début jusqu’à la fin de la formation pour l’atteinte des objectifs. La seconde approche permet aux apprenants de définir le moment ainsi que le lieu de leur formation. Il s’agit ici d’une autoformation qui se fait en ligne grâce à une plateforme spéciale indiquée par la société.

Le social learning au service du blended learning pour un accroissement des performances en entreprise

Le social learning s’oppose diamétralement à la transmission descendante du savoir par un professeur à ses apprenants. On promeut ici l’apprentissage avec et grâce aux autres, à travers la stimulation d’interactions productives entre les élèves. Cette méthode informelle se base donc sur un partage horizontal des connaissances et sur une co-construction du savoir à double sens au niveau des personnes formées.

En permettant de capitaliser le savoir déjà acquis par les salariés, le social learning évite à l’entreprise de dépenser davantage pour les prestations d’un formateur externe. Ce type de formation nécessite la mise en place de très peu d’infrastructures et offre, selon les experts du Brandon Hall Group, un retour sur investissement 75 fois supérieur à celui des formations classiques. Par ailleurs, l’actualisation continue, la mutualisation des savoirs ainsi que le retour d’expérience constant, dû à l’apprentissage social, optimisent grandement l’efficacité du blended learning.

Par ailleurs, l’utilisation du social learning améliore la motivation et l’engagement des salariés, car chaque participant de ce type de formation sent que son expertise est valorisée. La participation active de chaque employé au processus permet de développer à moyen terme un fort sentiment d’appartenance et une meilleure cohésion au sein de l’entreprise.

Si votre entreprise ne sait pas comment s’y prendre, nous vous conseillons de faire appel à un prestataire spécialisé en formation professionnelle interne des salariés pour un accompagnement personnalisé et un meilleur résultat avec le social learning. À noter que pour un apprentissage social efficace, l’utilisation des technologies participatives digitales comme les solutions de visioconférence, les applications collaboratives et autres outils de partage de documents est également devenue incontournable. En fonction de ses contraintes structurelles et économiques, il revient donc à chaque structure de trouver la solution numérique adaptée.

Les étapes de mise en place d’une formation blended learning en entreprise

On ne peut pas définir un modèle précis pour le déploiement de cette forme d’apprentissage, car chaque société possède ses propres politiques et ses propres contraintes budgétaires. Toutefois, voici les aspects clés généralement pris en compte.

Consultez les collaborateurs

Étant donné que les employés sont les protagonistes principaux, il est important de récolter en premier lieu leurs avis et leurs demandes en ce qui concerne le nouveau processus de formation. On pourra ainsi instaurer une forme d’apprentissage spécifique adaptée aux besoins et attentes des bénéficiaires. Une formation préalable des employés aux méthodes du blended learning est très souvent recommandée.

Définissez le plan à suivre pour le cursus

Vous devez fixer de manière précise et concise les objectifs de l’apprentissage ainsi que les voies et les moyens pour les atteindre. Les objectifs doivent être mesurables et correspondre parfaitement aux attentes des apprenants. C’est aussi le moment de choisir les bons contenus à développer suivant des méthodes pédagogiques bien maîtrisées. Le formateur pourra mettre à disposition un compte-rendu de la formation sous forme de podcast, de vidéo ou de BD par exemple.

Choisissez les bons moyens de communication

Vous définissez ici les outils de communication à distance les plus efficaces pour la formation. L’idée est que les acteurs puissent se joindre, peu importe la situation défavorable pouvant se présenter. Tout ceci constitue la base solide d’instauration d’un social learning performant qui ne peut qu’être bénéfique pour la structure.

Suivez le déroulement de la formation

Même dans le blended learning, le formateur conserve son rôle régulier d’animateur pour conseiller à distance l’apprenant quand celui-ci a des difficultés de compréhension de certaines notions. Le formateur ne doit jamais perdre de vue ses apprenants pour que l’autonomie d’apprentissage, qui leur est donnée, soit réellement productive.

Remettez aux salariés une certification de fin de formation

La mise en place d’une gratification valorise les compétences acquises et récompense l’engagement du salarié à suivre avec intérêt tout le processus d’apprentissage.

Les avantages du blended learning pour les entreprises

Si pour l’entreprise cette méthode d’apprentissage diminue significativement les coûts, tout en optimisant la gestion et l’efficacité de la formation, elle garantit de son côté à l’apprenant un parcours de formation personnalisé en fonction de son niveau. Le travail en présentiel, les contenus digitaux ainsi que le suivi sont adaptés en conséquence pour lui permettre d’apprendre à son rythme et autant de fois qu’il le souhaite.

L’apprentissage mixte offre plus de latitude à l’employé en ce qui concerne son emploi du temps : les créneaux horaires pour la formation ne sont plus rigides, car ils tiennent compte de l’emploi du temps de l’apprenant. On note aussi un gain de temps important dans l’apprentissage, car les contraintes logistiques sont majoritairement éliminées et il suffit de quelques secondes à l’apprenant pour se connecter et suivre sa formation en ligne.

Les inconvénients du blended learning en entreprise

Cette forme d’apprentissage occasionne parfois des questions qui restent sans réponse de la part de l’apprenant. Lors du suivi d’un module de cours en ligne, certaines interrogations instantanées suscitées chez l’apprenant ne trouveront en effet pas réponse, par manque de contact direct avec le formateur.

Cela pose aussi le problème des modèles de blended learning accordant à tort très peu d’attention à la formation présentielle. Celle-ci est pourtant extrêmement importante pour la consolidation des relations humaines entre les employés. Enfin, la complexité de certains outils informatiques utilisés pour l’e-learning peut poser des problèmes d’utilisation aux employés qui ne sont pas habitués aux nouvelles technologies et à internet.

Le blended learning est une méthode d’apprentissage parfaitement adaptée à la formation continue en entreprise en raison de sa grande flexibilité et de ses avantages économiques. Avant d’y recourir, il est important de faire une analyse structurelle et financière de votre société. Cela facilitera le choix des outils adéquats pour un apprentissage mixte réussi.