Que doit contenir un mémoire technique ?

Le dossier de candidature pour des appels d’offres sur les marchés publics doit comporter différents éléments, parmi lesquels le mémoire technique. Celui-ci est d’une importance capitale même s’il est souvent négligé par les entreprises candidates. En effet, c’est un document qui permet à l’acheteur d’avoir une meilleure connaissance du candidat. Dès lors, il doit contenir toutes les informations nécessaires permettant à ce dernier de se démarquer des autres. Par rapport à un marché privé, le mémoire technique est le seul document auquel il est nécessaire de consacrer du temps. Que doit-il contenir ?

Mesurez l’importance du mémoire technique dans un appel d’offres

Au sens du code des marchés publics, l’appel d’offres est une procédure par laquelle l’acheteur public sélectionne l’offre économique la plus avantageuse, sans négociation. Il se base ainsi sur des critères objectifs.

Le mémoire technique est la pièce maîtresse du dossier d’appel d’offres public. Il sert de complément à l’offre technique et permet ainsi aux opérateurs économiques de répondre aux appels d’offres des acheteurs. On y trouve ainsi une explication détaillée des différents aspects techniques de la prestation et de l’organisation des travaux à réaliser. Pour rappel, un opérateur économique est une personne physique ou morale, ou encore un groupe de personnes qui propose la réalisation de travaux ou d’ouvrages, la fourniture de matériels ou encore la prestation de services sur un marché.

Le mémoire technique vous permet de mettre en avant votre savoir-faire et votre valeur ajoutée lors de votre réponse aux appels d’offres. Ce sera aussi l’occasion pour vous de faire la promotion de votre entreprise. Pour précision, ce document est aussi appelé mémoire explicatif, mémoire justificatif ou proposition technique et il a donc pour objectif de mettre en évidence la valeur technique de l’offre.

Grâce à lui, vous pourrez convaincre et vendre le projet à un profil d’acheteur spécifique. De plus, ce mémoire remplace efficacement une proposition commerciale ou un entretien commercial. De nos jours, avec la dématérialisation des marchés, la réponse à un appel d’offres se fait par voie électronique avec l’utilisation de la signature électronique. Les acheteurs feront ensuite une mise en concurrence des candidatures et des offres avant de désigner celle qui leur convient le plus.

Découvrez des astuces pour réussir l’élaboration d’un mémoire technique

La rédaction d’un mémoire technique peut être une grande source de stress pour de nombreuses entreprises. C’est une tâche complexe qui demande beaucoup de temps, de concentration et de documentation. C’est la raison pour laquelle certaines entreprises n’hésitent pas à faire appel à des cabinets d’expertise pour faciliter la rédaction de leur mémoire technique c’est-à-dire des consultants indépendants spécialisés en marchés publics et privés. La prise en compte de certaines astuces pourra également vous aider à attirer l’attention de l’adjudicateur.

Mettez-vous à la place du profil d’acheteur

Prenez le temps d’analyser le profil d’acheteur à l’origine de l’appel d’offres public, afin de mieux cerner ses attentes et ses besoins. N’oubliez pas qu’il n’est pas un spécialiste comme vous. Par conséquent, le mémoire technique devra être efficace et facile à comprendre. En ce sens, utilisez des mots simples afin que tout le monde puisse rapidement saisir l’essence du document.

Soignez votre présentation

Vous ne serez pas la seule entreprise à envoyer un mémoire technique. En effet, d’autres prestataires proposeront aussi leur réponse aux appels d’offres publics. Pour vous démarquer du lot, veillez à ce que la forme de votre dossier soit soignée et irréprochable. Le mémoire technique doit notamment être paginé et contenir un sommaire pour faciliter la lecture.

Évitez de proposer un mémoire type

Si vous présentez toujours le même mémoire technique en guise de réponse à un appel d’offres, votre candidature peut ne jamais être retenue. En effet, il faut que le document en question soit adapté à l’acheteur et à l’offre.

Nous vous conseillons de vous baser sur le CCTP (cahier des clauses techniques et particulières) et le RC (règlement de la consultation), afin de répondre à toutes les attentes de l’acheteur. Aussi, ajoutez le logo de celui-ci au niveau de la première page tout en prenant le soin de rappeler le contexte du marché. C’est en personnalisant le mémoire technique que vous arriverez à marquer des points.

Quel est le contenu d’un mémoire justificatif ?

Le mémoire technique se présente sous deux formes. Soit il apporte des réponses à des indications précises mentionnées par l’appel d’offres soit il est élaboré par l’entreprise sans cadre préétabli. Dans le second cas de figure, il faudra tout de même se conformer aux différents critères de l’appel d’offres.

Quelle que soit la forme, vous devez pouvoir démontrer que votre entreprise répond bel et bien aux exigences mentionnées dans le cahier de charges. De même, vous devrez montrer de manière explicite les solutions envisagées par rapport aux attentes précisées au niveau des documents de la consultation. Une fois que vous êtes retenu par l’acheteur public, vous serez alors chargé de l’exécution du marché.

Dans son mémoire technique, l’entreprise devra mentionner différents éléments tels que :

  • la présentation générale de la société : il s’agit de son nom, sa raison sociale, ses secteurs d’activité, ses savoir-faire, son historique,
  • le contexte et les objectifs du marché : vous devrez faire une présentation du contexte général et des objectifs de la mission,
  • les détails de la prestation : il faudra présenter la méthodologie, soit la procédure adaptée que vous comptez adopter, ainsi que les moyens humains et logistiques à disposition et grâce auxquels vous mènerez à bien votre mission,
  • la démarche qualité : ce sont les plannings, les consignes et les livraisons,
  • les références : vous devrez mettre en avant votre expérience, vos partenaires, vos certifications et les dossiers de presse vous concernant,
  • les indicateurs et le suivi : ils permettront de suivre et d’évaluer régulièrement l’avancée de la mission.

Vous ne devrez également pas oublier l’impact environnemental, la gestion des déchets, la gestion du service après-vente et la date de rendu de l’appel d’offre dans le mémoire technique.

Comment valoriser son entreprise avec la note méthodologique ?

Le mémoire technique, aussi parfois appelé note méthodologique, est un document permettant de différencier une entreprise d’une autre. Son importance est telle qu’il peut constituer l’élément décisif qui vous aidera à gagner un marché. Ainsi, vous devez savoir vous vendre dans ce document. Comme pour toute technique de vente, nous vous conseillons d’utiliser les bons arguments afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Assurez-vous donc de publier des données véridiques lorsque vous répondez à un appel public. Ne soyez pas obsédé par l’idée d’impressionner l’entité qui détient le pouvoir adjudicateur. D’ailleurs, notez que la véracité des informations que vous avez renseignées sera scrupuleusement analysée avant que le marché ne vous soit attribué. Jouez plutôt sur vos engagements pour la gestion des déchets, la protection de l’environnement durant les travaux, etc. Vous vous démarquerez ainsi de vos concurrents.