Métaverse : la future vitrine commerciale 2.0

Le mot Métaverse commence à prendre de l’ampleur dans l’actualité tant les espoirs sont immenses pour ces futurs mondes virtuels qui incorporent des éléments bien réels et qui combinent bon nombre de technologies. Un vecteur prometteur pour les entreprises qui souhaitent s’implanter avant leurs concurrents tout en se démarquant en étant avant-gardistes.

Métaverse – ils existaient déjà ! Bref aperçu.

Peu de gens le savent et pourtant le Métaverse et ses dérivés existent bel et bien depuis des décennies mais pas sous la forme aussi avancée que l’on connaît ou qui doit arriver dans peu de temps. Effectivement, Réalité virtuelle (VR au Futuroscope de Poitiers élaboré par des entreprises partenaires et dans le domaine des Jeux Vidéo), Réalité Augmentée (Jeux Vidéo et certaines industries de pointe), Hologrammes (panneaux publicitaires en Asie et sur certaines TV / rétroprojecteurs), sont quelques exemples dans lesquels l’on pouvait retrouver les trames Métaverse.

Mais aussi la thématique avec un avatar virtuel de David Bowie dans The Nomad Soul (Dreamcast) ayant marqué les esprits. Ou Second Life, le Metaverse 1er du nom où les univers virtuels regorgeaient de magasins virtuels, de vitrines commerciales, marketing et où le branding avait la part belle : sauf que cet univers si spécifique était peut-être trop avant-gardiste avant l’heure et n’avait pas forcément les technologies de maintenant pour être exploité à sa juste mesure.

Actuellement, le casino en ligne propose comme chez Casino777 casino en ligne Suisse – de faire des parties en ligne en direct dans des établissements physiques à de vraies tables et contre des joueurs bien réels. Un pas de géant dans l’innovation qui frôle l’univers Métaverse et qui sera très certainement encore précurseur en allant explorer ce domaine.

Métaverse : l’exemple Second Life appliqué en mode 2022

L’année aurait pu faire un scénario de science-fiction et pourtant le Métaverse arrive à grands pas. Mark Zuckerberg ex PDG de Facebook n’a pas revendu son entreprise par hasard : il vient de mettre au point le plus gros et puissant calculateur en AI (Intelligence Artificielle) au monde et dans le domaine des Métaverse. Après avoir créé Facebook dans le but ultime de se servir de ce réseau social pour y vendre de la pub ciblée via sa base de données de milliards d’utilisateurs : c’est au tour de l’univers Metaverse de servir de laboratoire à ciel ouvert.

Ce précurseur l’a très bien compris et veut totalement rabattre les cartes avec de nouveaux standards afin de créer des vitrines 2.0 et s’en servir pour placer les produits / services des firmes au sein de ses univers moyennant finance… Croiser le fond de Second Life, la puissance technologique actuelle ainsi que des algorithmes évoluant automatiquement sont des promesses incroyables

Les sociétés et associations qui voudront être présentes dans son Méta auront 2 longueurs d’avance face à leur concurrence et des exemples mis en avant pour leur audace en répondant présentes. Toute entité aura donc grand intérêt à se préparer pour être parmi les 1ères dans ces univers dématérialisés Metaverses.