L’agence Herezie, une agence de publicité en pleine expansion

Déjà primée plus d’une centaine de fois pour sa créativité lors de cérémonies comme les Cannes Lion ou des D&AD Awards, l’agence parisienne Herezie continue de se développer et de mettre sur pied des projets toujours aussi ambitieux et originaux. Focus sur cette agence indépendante qui ne cesse de nous surprendre.

L’histoire autour de la création d’Herezie

Créée en 2010 à Paris, l’agence de publicité Herezie est gérée par trois hommes : Andrea Stillacci (Président et Directeur de la création), Luc Wise (Directeur Général en charge des stratégies) et Pierre Callegari (co-fondateur). À l’époque, les bureaux de l’agence étaient situés dans une ancienne maternité du 16ème arrondissement de Paris, un lieu pour le moins atypique mais qui colle parfaitement bien au concept d’Herezie : une fabrique à idées. Depuis, de nouveaux collaborateurs ont rejoint l’agence qui a dû opter pour de plus grands locaux afin de pouvoir accueillir tout le monde.

Si Herezie travaille désormais avec des clients internationaux comme Amazon, Free ou encore Poltronesofa, la route du succès était loin d’être toute tracée. En effet, comme l’explique Andrea Stillacci, “c’était hérétique de lancer une startup en 2010, après la crise”, cependant cela n’a pas suffi à refroidir les trois hommes qui croyaient dur comme fer en leur projet et qui étaient bien décidés à mettre leurs compétences à profit. Si il est clair aujourd’hui que le pari s’est avéré payant, il n’est pas difficile d’imaginer que cela n’a pas dû être toujours aussi simple.

L’indépendance, au cœur de la réussite ?

L’une des choses qui différencie Herezie des autres agences de communication ou de publicité réputées en France, c’est sa manière de travailler en totale indépendance. En effet, contrairement à certains concurrents qui appartiennent à de grands groupes, Herezie est une agence de moyenne envergure qui gère chaque projet directement en interne. Là aussi, c’est un choix risqué, cependant cela permet également aux créateurs de cette société de choisir les projets pour lesquels ils souhaitent travailler sans aucune restriction et de se fier uniquement à leur instinct.

Pour les clients de l’agence, c’est un avantage : les processus de validation des projets sont plus rapides et ils ne risquent pas de voir les méthodes de travail changer en plein milieu d’un projet parce que l’entreprise a décidé de complètement changer de crédo pour convenir à des actionnaires. Néanmoins, l’agence Herezie ne travaille pas seule puisqu’elle a rejoint en 2020 le groupement mondial By The Network, qui compte plus d’une vingtaine d’agences indépendantes, leur permettant ainsi de collaborer et d’échanger plus facilement. Un groupement dont Andrea Stillacci est très proche puisqu’il fait partie du conseil d’administration en tant que Chairman.

Vers développement européen

En à peine plus de dix ans, l’agence indépendante Herezie s’est vue attribuer plus d’une centaine de récompenses lors de cérémonies récompensant les agences les plus créatives, comme les Cannes Lions ou encore les D&AD Awards. Cette année, elle a d’ailleurs fait partie des 5 entreprises françaises les plus primées lors de la cérémonie des D&AD Awards, grâce à 3 Pencils qui lui ont été attribués pour sa série Cités, créée sur le réseau social TikTok en collaboration avec Amazon Prime Vidéo. Fort de cette expérience et de ce savoir-faire, le groupe Herezie a décidé de partir à la conquête d’un autre marché d’europe : le marché italien.

Ainsi, depuis quelques mois, une dizaine de talents supervisés par Andrea Stillacci mettent tout en œuvre depuis leurs bureaux de Milan pour suivre l’exemple de l’agence de Paris en mettant au point des campagnes de publicité à la fois originales et impactantes. Pour Alessandro Venturelli, associé et Directeur Général d’Herezie Milan, le groupe Herezie est parfaitement capable de répondre aux incertitudes et aux défis du marché de la publicité italienne grâce à des “voies de création jamais empruntées auparavant”. Il ne nous reste plus qu’à souhaiter à l’agence de Milan de se développer dans des conditions tout aussi optimales que celle de Paris !