La face cachée du portage salarial

Le portage salarial est la solution offerte aux travailleurs indépendants, leur permettant de bénéficier des avantages d’un salarié. Bien que cette option offre de nombreux avantages, vous devez faire attention aux frais cachés que certains organismes prélèvent sans vous en faire part.

Le principe du portage salarial

Le portage salarial consiste donc pour un consultant à remettre la gestion administrative de ses activités à une entreprise spécialisée. Lorsque le salarié porté accepte une mission, sa rémunération est versée auprès de l’organisme de portage salarial. Celui-ci prélève un pourcentage qui sera attribué aux frais de gestion. Il arrive cependant que ces frais en dissimulent d’autres.

Rappelons que l’ordonnance du 2 avril 2015 stipule l’exclusivité des services de portage offerts aux salariés portés. Le chiffre d’affaires de l’entreprise est constitué essentiellement des frais de gestion. Ceux-ci représentent environ 5 à 15 % du chiffre réalisé par le salarié porté cumulant toutes les missions effectuées depuis la signature du contrat. Nous vous recommandons de vous adresser à l’entreprise sta-portage.com pour en savoir plus sur les frais cachés du portage salarial.

frais cachés portage salarial

Les frais de gestion

Il faut savoir que les frais de gestion portent sur la constitution du dossier du travailleur indépendant et sur son contrat commercial. Il concerne également les différentes démarches administratives, telles que la Déclaration Unique d’Embauche (DUE) à effectuer auprès de l’URSSAFF, ou encore les déclarations auprès des mutuelles, de la Sécurité sociale, les caisses de retraite…

Les missions d’un consultant varient en fonction de ses clients, il en est de même pour le type de contrat que la société de portage se charge d’établir. Celle-ci s’occupe également de la formation du porté comme c’est le cas si le salarié avait un contrat auprès d’une entreprise donnée.

Les frais cachés du portage salarial

La mise en place du label « zéro frais caché » vise à protéger les salariés portés contre les frais cachés comme son nom l’indique. La plupart du temps, les frais cachés se situent au niveau des charges patronales ou de la taxe d’apprentissage qui a été supprimée depuis 2018. Vérifiez aussi que les frais de formations qui ont été engagés ne vous sont pas re-facturés, car ils sont pris en charge par l’OPCO, missionné pour le financement des apprentissages pour les entreprises de moins de 50 salariés.

De plus, vous pouvez essayer les simulateurs en ligne de salaire, afin d’avoir une idée précise de ce à quoi vous attendre, et ainsi savoir exactement les frais prélevés par l’agence de portage salarial.

Le Label « Zéro frais caché »

Le Label « zéro frais caché » est attribué aux sociétés de portage après un contrôle sur les différents volets du portage. Les aspects pris en considération au cours de l’audit sont la comptabilité, l’aspect juridique, les charges sociales et fiscales. Il est impératif que le salarié porté puisse accéder à toutes les informations le concernant, en particulier les factures, le relevé de ses comptes ou encore le montant de la réserve qu’il s’est constitué.

Les entreprises labellisées « zéro frais caché » sont visibles sur le site de la FEDEP’S. Y figurent les entreprises de portage offrant une bonne qualité de recouvrement à ses portés, une couverture sociale importante, mais également un accompagnement permanent à ses membres.