Comment choisir un ordinateur industriel ?

Il existe sur le marché plusieurs modèles d’ordinateurs, dont l’ordinateur industriel. Il s’agit d’un modèle d’ordinateur qui présente des caractéristiques spécifiques, lesquelles la distinguent des équipements grand public. Ce type d’appareil est, comme son nom l’indique, destiné au secteur de l’industrie, compte tenu des contraintes de cet environnement. Quelles sont les spécificités d’un ordinateur industriel ? Comment le choisir ? Nos réponses.

Ce qu’il faut rechercher dans un ordinateur industriel

Si l’ordinateur industriel est plébiscité dans les environnements spécifiques, c’est bien parce qu’il présente des caractéristiques qui lui sont propres.

L’ordinateur industriel expliqué brièvement

Un ordinateur industriel est un équipement informatique développé pour répondre aux besoins des utilisateurs qui évoluent dans des environnements contraignants comme celui de l’industrie. Un tel ordinateur est dédié à l’analyse et l’acquisition de données, ainsi qu’à la supervision et l’automatisation des processus de production. Ce type d’ordinateur réduit le risque d’erreur.

Encore appelé PC industriel, PC durci ou IPC (Industrial Personal Computer), il s’agit d’un ordinateur destiné à la réalisation des tâches complexes dans le domaine de l’industrie. Raison pour laquelle son usage est plutôt répandu en robotique, internet des objets, logistique, pétrochimie, agroalimentaire, défense, etc. Il se distingue des ordinateurs grand public sur bien des aspects.

Les principales caractéristiques d’un ordinateur industriel

Un ordinateur industriel a des spécificités qui lui sont propres et le distinguent clairement d’un ordinateur classique. Alors qu’un PC grand public opère généralement à 35 °C, l’ordinateur industriel est développé pour travailler jusqu’à 85 °C pour ses modèles standards, et jusqu’à -70 °C pour les versions robustes développées sur mesure. Parce que ces différentes composantes sont montées sur des amortisseurs, le PC industriel dispose d’une forte résistance aux chocs, chutes et vibrations.

En fait, les amortisseurs confèrent à l’ordinateur durci une isolation mécanique qui la protège des chocs de forte intensité. La capacité de l’IPC à filtrer efficacement la poussière, parce que doté d’un ou plusieurs ventilateurs, est aussi une caractéristique qui lui est propre. Encore que de plus en plus de PC industriels sont dépourvus de ventilateur. Proposés par des spécialistes de l’informatique durcie comme https://www.astuces-aide-informatique.info, on les appelle PC Fanless.

Autres particularités du PC industriel, sa résistance à l’humidité et le fait qu’il soit doté de blocs d’alimentation garantissant des tensions continues et stables dans l’éventualité d’un souci de tension. L’IPC est en outre un équipement informatique modulable, proposant diverses options d’extension, afin de s’adapter à tous les usages industriels. Il a aussi une importante durabilité. On estime la moyenne de vie d’un ordinateur industriel à 7 ans.

Les différents types d’ordinateurs industriels

Il existe plusieurs types de PC industriels. En dehors des ordinateurs industriels Fanless qui sont à faible encombrement et dépourvus de ventilateur, vous trouverez sur le marché les ordinateurs embarqués. Il s’agit de solutions informatiques implémentées dans un système intelligent ou un périphérique. Ce sont des ordinateurs industriels qui se déclinent en utilisations et en formats.

Le PC box est aussi un exemple d’ordinateur industriel. Vu de l’extérieur, il a des similitudes avec un PC grand public de bureau. Pourtant, il s’agit bien d’un ordinateur industriel, destiné à un usage bureautique, et doté d’un système de filtration et d’un châssis durci. L’ordinateur industriel rackable dans des baies est quant à lui un équipement informatique qui opère tel un serveur. Il est très puissant et propose diverses fonctionnalités (réalisation de calculs, partage de données, etc.). La tablette PC est un PC industriel servant souvent de support mural et doté d’un moniteur tactile.

Facteurs à prendre en compte lors de l’achat d’un ordinateur industriel

Pour choisir votre ordinateur industriel, il faudra considérer plusieurs paramètres.

Le type de processeur

Le processeur (CPU) qui équipe votre ordinateur industriel est un critère important. Il détermine la capacité de l’ordinateur à exécuter les programmes informatiques. Pour choisir votre processeur, vous devez considérer la puissance de calcul nécessaire à votre usage de l’appareil. Pour des tâches simples comme l’acquisition de données, un CPU de puissance moyenne suffira.

En revanche, pour exécuter plusieurs tâches et des calculs complexes, recherchez un CPU très puissant. Le nombre de cœurs, la mémoire cache et la fréquence de fonctionnement sont des critères qui renseignent sur la puissance d’un CPU. L’Intel Celeron, l’Intel Xeon, l’AMD Geode et l’AMD Ryzen sont des exemples de processeurs qui équipent les ordinateurs industriels.

L’indice de protection et les normes

Étant destiné à opérer dans les environnements difficiles, votre IPC doit pouvoir résister aux conditions de température, de poussière et d’humidité extrêmes. D’où la nécessité de vous attarder sur l’indice de protection (IP XX) du PC. Le premier X désigne la capacité du PC durci à résister aux intrusions de corps solides, et va de 0 à 6. Le second X va de 0 à 9 et désigne la capacité et le niveau de protection du PC contre les liquides et l’humidité. Préférez un IPC certifié IP67 ou IP69.

S’agissant des normes, assurez-vous que votre ordinateur industriel dispose des normes :

  • ATEX permettant au PC d’évoluer dans des environnements explosifs, en présence de gaz, d’hydrocarbures et de matières chimiques explosives,
  • MIL-STD-810, un ensemble de normes qui attestent de la résistance du PC aux vibrations, chocs thermiques et balistiques.

La mémoire de stockage et la mémoire RAM

La mémoire de stockage de données est aussi une modalité qui doit vous guider au moment de choisir votre PC industriel. La capacité de stockage est proposée à travers deux technologies de disques durs : HDD et SSD. Les disques durs HDD sont plus accessibles en termes de prix, mais particulièrement fragiles. Les modèles SSD en revanche sont plus résistants, et se démarquent par une vitesse de transfert au-delà de 550 Mo/s. Ils sont plus chers et indiqués pour les IPC.

La mémoire RAM ou mémoire vive sert de passerelle entre la mémoire de stockage et le processeur de PC durci. Plus elle est importante, plus l’IPC est véloce dans l’exécution des tâches.

Le format de la carte mère industrielle et les autres critères

La carte mère est un circuit imprimé sur lequel sont greffées les autres composantes de l’ordinateur industriel. Les cartes mères pour ordinateur industriel sont plus puissantes et résistantes que celles qui équipent les PC grand public. Elles sont proposées en divers formats : ATX, BTX, micro-ATX, etc.

À ce critère, s’ajoutent d’autres comme :

  • les options de fixation de l’ordinateur en milieu industriel,
  • la connectique,
  • les slots,
  • le système d’exploitation.

Les ordinateurs industriels sont souvent compatibles avec différents systèmes d’exploitation : Windows, GNU/Linux, VMware pour les modèles serveurs. Leur installation et leur configuration sont fonction du système d’exploitation.