À quoi sert une soufflette pneumatique ?

À quoi sert une soufflette pneumatique ?

Pour certaines opérations industrielles, les professionnels ont besoin de souffler de l’air comprimé. Pour ce faire, la plupart des spécialistes utilisent la soufflette pneumatique. Il est question d’un outil qui se présente sous la forme d’un embout posé sur un tuyau ou un pistolet. On utilise généralement cet instrument pour la réalisation de petits travaux de séchage, de nettoyage et de dépoussiérage des plans de travail et des pièces dans les ateliers.

En raison de son mode de fonctionnement, l’usage de la soufflette comporte quelques risques, notamment en raison du bruit, de l’air comprimé et des particules envoyées par l’appareil. En conséquence, il est important de bien sélectionner un outil adapté à l’usage auquel il est prédestiné, et qui assure une sécurité optimale. À quoi sert une soufflette pneumatique ? Comment la choisir ?

Pourquoi utiliser une soufflette pneumatique ?

Comme indiqué précédemment, la soufflette pneumatique est un outil servant à rejeter de l’air comprimé. Cet appareil est également utilisé pour l’éjection et le séchage des pièces dans le cadre d’un processus de production automatisé. Il s’agit donc d’un instrument important dans le domaine industriel.

Au regard des dangers que comporte l’usage d’une soufflette pneumatique, il est capital d’opter pour un équipement sécuritaire. Avant de faire un choix, il est vivement recommandé de se tourner vers un vendeur spécialisé dans le domaine pour éviter de se retrouver avec un modèle qui ne respecte pas les normes de sécurité. En matière de sécurité, la norme est définie en fonction de la pression statique. En d’autres termes, le paramètre pris en compte est la pression mesurée au niveau de l’embout, lorsqu’il est bloqué. La limite de la pression statique permet de réduire le risque que l’air comprimé ou les particules de l’appareil traversent la peau.

Jusqu’à ce jour, les seuls pays à avoir réglementé l’exploitation des soufflettes pneumatique sont la Suisse et les États-Unis. Les organismes de sécurité au travail de ces pays tels que l’OSHA (Occupational Safety and Health Administration) aux États-Unis et SUVA sur le territoire suisse précisent les exigences auxquelles ces instruments doivent répondre pour être considérés comme sécuritaires.

Quand est-ce qu’une soufflette pneumatique est conforme aux normes en vigueur ?

Cet équipement est considéré comme un outil sécuritaire lorsque la pression statique est de 30 psi, soit 2,1 bars selon l’OSHA. Quant à la SUVA, elle exige que l’appareil soit doté de buses multicanaux sinon la pression statique ne peut pas excéder les 3,5 bars. Si vous souhaitez trouver des pièces détachées, vous pouvez faire appel au spécialiste Kel’flex, une société spécialisée dans la fabrication de flexibles hydrauliques sur mesure pour toutes les connexions de fluides en basses, moyennes et hautes pressions.

Afin de satisfaire toutes les exigences de sécurité en vigueur, il est indispensable que la soufflette possède d’autres orifices qui permettront l’évacuation de l’air comprimé lorsque l’extrémité se retrouve bloquée. Il faut également installer un limiteur de pression en dessous de 200 kPa au niveau de l’aire d’alimentation. Ou alors, miser sur un modèle équipé d’un régulateur de pression intégrée.

Étant donné que le risque 0 n’existe pas et que le respect de ces exigences n’assure pas totalement une utilisation sans dangers, les professionnels qui manient une soufflette pneumatique doivent se protéger avec des équipements de protection individuelle tels que les gants, un écran facial, des lunettes de sécurité et des protecteurs auditifs. En vous rendant sur des plateformes spécialisées, vous pourrez trouver tous les éléments dont vous avez besoin. Vous pourrez également vous approvisionner en pièces adaptées comme les buses longues, anti-rayures ou à écran d’air protecteur.

Par ailleurs, il est important de garder à l’esprit que le choix d’une soufflette pneumatique sécuritaire n’est pas une option. Effectivement, le bruit généré par l’air comprimé peut entraîner des niveaux élevés, provoquer une surdité professionnelle et augmenter le risque d’accident. La pénétration d’air comprimé dans l’organisme à travers l’épiderme ou les divers orifices du corps peut entraîner de graves lésions telles que la surdité soudaine, une embolie pulmonaire ou une rupture de l’œsophage. De plus, la projection de particules peut causer des infections, des plaies ou encore des irritations sous la peau ou au niveau des yeux.

Comment choisir une soufflette pneumatique ?

Pour sélectionner l’appareil dont vous avez besoin, vous devrez tenir compte de l’activité à mener. En fonction de la tâche à réaliser, vous avez le choix entre plusieurs embouts. Vous pouvez opter pour un embout droit. Il est question de la forme la plus simple d’embout sur le marché. Avec cette pièce, la pression de sortie bloquée est la même que celle mesurée au niveau de ligne d’alimentation. L’embout droit est caractérisé par un degré de bruit assez bas (moins de 80 DBA) et une force de poussée moyenne comprise entre 300 et 599 g.

Une soufflette dotée d’un embout droit est généralement employée pour le dépoussiérage ou le séchage des pièces industrielles de petite taille. Il convient de noter que l’embout droit doit être utilisé avec un régulateur préréglé à 200 kPa. Vous avez également la possibilité de miser sur embout coanda à grand débit. Ce modèle est composé d’un cône central à diamètre large entouré de multiples orifices latéraux. Ce type de soufflette pneumatique offre un niveau de bruit moyen à élevé, ainsi qu’une force de poussée moyenne. Elle convient particulièrement à l’entretien et au séchage de pièces à grande distance.

Comme l’embout précédent, l’embout coanda en étoile est aussi doté d’un cône central et de plusieurs orifices latéraux. Toutefois, sa taille est réduite. Cet embout fait peu de bruit et offre une force de poussée moyenne, mais ne requiert pas de régulateur de pression. Il est donc employé pour le nettoyage ou le séchage des pièces de petite taille.

Sur le marché, vous trouverez l’embout plat qui convient plus aux travaux de dépoussiérage ou le séchage de grande surface. Ce modèle souffle l’air sur les grandes surfaces et favorise la création d’un rideau d’air. Le niveau de bruit de cette soufflette est moyen, de même que sa force de poussée.

Enfin, vous pouvez utiliser l’embout venturi. Doté d’un orifice principal et de plusieurs orifices latéraux de grand diamètre, cet embout est généralement employé pour le séchage de pièces, le nettoyage à grande distance ou le dépoussiérage des grandes surfaces. Néanmoins, son usage comporte quelques risques, car il fait énormément de bruit. Il faut donc être bien protégé avant de l’utiliser.

Comment bien installer une soufflette pneumatique ?

Afin de profiter de tous les avantages de la soufflette pneumatique et de réduire considérablement les risques de blessures au cours de son usage, vous devez l’installer convenablement. Pour ce faire, il faudra utiliser un ruban d’étanchéité au moment où vous voudrez assembler le raccord. Cela permettra de garantir l’étanchéité du raccordement et d’éviter les fuites d’air.

Pensez à bien serrer le raccord pour exercer une pression suffisante sur le filetage. Par la suite, vous devrez vous assurer qu’il n’y aura pas de chute de pression lorsque l’appareil sera en marche, car une telle situation pourrait compromettre l’efficacité de l’équipement. Assurez-vous donc que la pression de travail au niveau du point d’usage est correcte et que le tuyau, ainsi que le raccord sont à la bonne taille. En outre, gardez à l’esprit que le diamètre intérieur des tuyaux doit être supérieur ou égal à celui du raccord qui est souvent de 6 mm.

Pour finir, fixez bien la soufflette au flexible et positionnez le raccord à l’autre extrémité. Il est important que le flexible possède un raccord pivotant rattaché au pistolet de soufflage afin d’éviter que ce dernier ne s’enchevêtre. En respectant ces règles, vous aurez plus de facilité à manier votre soufflette pneumatique.